514 813-6287

info@jemesurpasse.ca

Entrevue – Développer sa capacité d’adaptation pour réussir en affaires

Entrevue – Développer sa capacité d’adaptation pour réussir en affaires

Publié le

Récemment, j’ai eu le plaisir d’échanger avec Caroline Plante, fondatrice de l’Institut Kara, lors d’une entrevue.

Je ne peux que la remercier d’avoir pris le temps de m’écouter et de s’intéresser à ma future pratique de coaching. Par ses questions, elle m’a aidée à faire le point sur mes apprentissages des dernières années en milieu professionnel et à clarifier ma vision à plus long terme.

Voici un extrait de l’entrevue :

« Adaptabilité, n.f.: Capacité de s’adapter à de nouveaux milieux ou à de nouvelles situations.

C’est une vérité bien connue, être entrepreneur(e) demande une forte capacité d’adaptation et une bonne gestion de son stress pour réussir au quotidien. Cette semaine je discute du sujet avec Déborah Lafont, coach professionnel.

Déborah Lafont en a long à dire lorsque vient le temps de discuter d’adaptabilité et de gestion du stress. D’origine belge, Déborah est candidate pour l’accréditation de la Fédération internationale des Coachs (International Coach Federation [ICF]) afin de devenir coach professionnel auprès de gens d’affaires. Elle s’intéresse principalement à la gestion du stress et de l’anxiété en contexte professionnel.

Sa mission à titre d’entrepreneure ? Favoriser le bien-être de ses clients sur un point de vue personnel et professionnel, ces deux aspects étant, selon elle, intrinsèquement liés. Étant en plein dans les préparatifs (et les questionnements) venant avec le lancement de son entreprise, elle a accepté de venir échanger sur son parcours professionnel et nous offrir quelques conseils et pistes de réflexion pour une meilleure gestion de notre stress. (…)

Peux-tu me raconter comment se sont passées tes premières années du côté professionnel ?

Je dois dire que j’ai connu pas mal de défis durant mes premières années d’emploi. C’est ce qui m’a sensibilisé à la réalité de la gestion du stress et de l’anxiété. Contrairement à certaines, je n’ai pas eu de difficulté à gérer la différence entre la culture professionnelle de la Belgique et du Québec puisque je n’avais pas travaillé en Belgique avant mon arrivée au Canada.

Mon principal défi a été de me tailler une place dans l’équipe que je venais rejoindre lors de mon arrivée ici. Mon emploi me demande de travailler de près quotidiennement avec une équipe de gestionnaires. Plus précisément, ça m’a demandé de développer mes compétences interpersonnelles ainsi que ma gestion du stress puisque je me suis sentie submergée par les tâches. J’ai rapidement remarqué que malgré mes six années dans différentes universités, je ne savais pas travailler en entreprise ni en équipe.

Une telle expérience m’a permis d’en apprendre beaucoup sur moi-même. J’ai pris conscience de mes limites et j’ai appris à les respecter. Ça n’a pas été facile à gérer au départ, mais je me suis trouvé les outils pour réussir et j’ai réussi.

Concrètement, un premier outil pour moi fut d’aller chercher de l’aide. J’ai été suivie par une psychologue pendant une période de 3 ans, ça m’a aidé à travailler sur la communication, l’affirmation et le respect de moi-même. Le fait de travailler avec plusieurs gestionnaires différents m’a aussi permis de prendre connaissance de divers aspects de ma personnalité. Un deuxième outil fut non seulement d’apprendre à mieux gérer mes émotions, mais aussi de changer ma façon de voir les choses.

Aujourd’hui, je suis bien contente d’avoir passé à travers tout ça. Lorsque je regarde en arrière, j’ai l’impression que je suis arrivée au Canada comme une chenille, ces dernières années ont été mon cocon et aujourd’hui je deviens papillon ! (…) »

Pour lire la suite de l’entrevue, je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessous, vous y trouverez notamment :

  • des infos sur le stress et l’anxiété,
  • mes trucs et astuces pour favoriser une bonne hygiène de vie,
  • des pistes de réflexion concernant le bien-être au travail.

Bonne lecture !

 

Déborah Lafont : Développer sa capacité d’adaptation pour réussir en affaires